La filière

La filière fonio, bio et équitable

En 2007 La Société GAIA a créé la filiale Gaia Bio Solidaire au Burkina Faso en Afrique de l’Ouest, pour un travail de commerce équitable sur le fonio. Cela nous apparaissait pertinent, d'une part pour le développement local et la sécurité alimentaire et d'autre part pour la reconnaissance de cette céréale à l'exportation.

Dès le départ notre travail s'est appuyé sur la collaboration avec une ONG : l'Orange Bleue Afrique, engagée sur le développement durable. Celle-ci nous a accompagné tout au long du processus d'identification, de mise en place et de développement.

Pendant quelques années nous avons effectué des recherches sur le fonio, sur le terrain ainsi que parmi les structures de recherches, car à cette époque le fonio était une graine peu valorisée au Burkina.


Centre de recherche agricole

C'est ainsi que nous avons implanté le projet à Nouna, dans la Kossi, zone réputée pour sa production et sa consommation du fonio.

De 2008 à 2012 nous avons mis en œuvre un accompagnement des paysans pour leur structuration en groupements villageois, puis groupements départementaux, pour aboutir en 2012 en une Union régionale des producteurs bio de la Kossi au Burkina Faso.
Premiers certificats des groupements villageois en 2008, avec Jean-Luc  Alonso et Rachel Revesz, cogérants de GAIA



Nos fournisseurs directs sur le terrain sont les groupements au niveau de chaque village. Nous avons une relation très engagée et solidaire avec cette union paysanne que nous avons appuyé et accompagné, en partenariat avec l'ONG L'Orange Bleue Afrique, depuis 2008.

Assemblée Générale des producteurs avec L'Orange Bleue Afrique et Gaia Bio Solidaire


GAIA est la maison-mère de Gaia Bio Solidaire. C'est le client principal de Gaia Bio Solidaire. GAIA et Gaia Bio solidaire sont certifiés bio et attestés ESR. (ci dessous, un audit Ecocert au bureau de Gaia Bio Solidaire)
Audit Ecocert dans les bureaux de Gaia Bio Solidaire


L'Orange Bleue Afrique est le sous-traitant et accompagnateur de notre projet auprès des producteurs et des transformateurs. C'est la structure qui assure pour Gaia Bio Solidaire le suivi de campagne de production et de transformation.

L'ONG partage nos valeurs environnementales, écologiques, sociales et solidaires.

L’environnement
Gaia Bio Solidaire s'est engagée dans un environnement extrêmement difficile lorsqu'elle a pris la décision de lancer la filière à Nouna.

- La zone était enclavée, il fallait plus de 8 à 9 heures de transport sur des pistes défoncées pour y accéder.
- Les producteurs n'étaient pas organisés.
- Le fonio était méconnu ou à peine émergeant.
- La technique de culture n'était pas rationalisée ni enseignée.

La société Gaia, alliée à l'Orange Bleue Afrique, a néanmoins considéré que tous ces éléments ne représentaient pas des obstacles au regard de l'intérêt à faire reconnaître une céréale méconnue, dont l’importance était vitale pour les populations.

Motivée par cette aventure avant tout humaine et solidaire Gaia Bio Solidaire a été créée pour mettre en œuvre ce défi dans ce contexte difficile, en pariant sur le fait que sa commercialisation en Europe pourrait booster non seulement les revenus des producteurs, mais apporter une plus grande reconnaissance du fonio au Burkina Faso et impulser des échanges solidaires entre consommateurs de fonio du Nord et les producteurs du Sud.

L'Orange Bleue Afrique
est une organisation de développement durable en action.
La structure est présente au Maroc et au Burkina Faso, engagée dans
l'écodéveloppement, l'écologie appliquée et les cultures de transition.
Dans la zone des producteurs de fonio l'Orange Bleue a créé un Centre écologique international et construit actuellement un centre de formation en permaculture.

GAIA et Gaia Bio Solidaire
sont parties prenantes dans le projet de création de ce centre de formation en permaculture sahélienne en cours de construction au Centre écologique de l'Orange Bleue près du village de producteurs de St Jean. Les groupements seront les premiers à avoir accès aux formations.

Les producteurs :
La zone de production dans laquelle est produite le fonio souffre depuis quelques années d'un engouement fort pour la monoculture du sésame. Celui-ci monopolise les terres, les cultures et les moyens de paysans qui se trouvent sous l'emprise d'un modèle cultural et commercial qui les rend dépendants de l'export, les incite à des modes culturaux fondés sur les intrants et les réduit souvent, lorsque le prix des cours s'effondrent, à plus de pauvreté.

D'autant que ce faisant ils négligent les cultures vivrières. Ce qui fait flamber les prix des céréales vivrières qui sont moins cultivées, donc plus rares et plus chères.

L'Union de producteurs partenaire s'illustre localement par sa constance dans la production du fonio. Celui-ci reste ainsi produit à grande échelle et dont une grande parte reste consommée par les paysans : sur 3000 tonnes de fonio produit dans la région, environ 60 tonnes sont achetées par Gaia Bio Solidaire.

Par ailleurs des actions sont menées lors des AG paysannes pour sensibiliser à l'agro-écologie, la permaculture et l'autonomie par la polyculture.

L'avènement du Centre de formation permettra de mieux sensibiliser les paysans à ces questions.

Renforcement des capacités techniques et institutionnelles des producteurs de fonio.
C'est la création du Centre de formation en permaculture sahélienne d'Aurovillage, prioritairement consacré aux paysans de l'Union, qui matérialisera sur un site pilote les possibilités de formations, de démonstrations, de parcelles témoins et permettra cette montée générale du niveau de l'Union tant attendue dans le projet. Le Centre de Permaculture sahélienne Wangari Mattai est en attente de voir sa construction finalisée.
L'entrée du Centre Wangari Maathai





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire